fbpx

Quelles motivations poussent à apprendre une langue après 50 ans?

Qu’est-ce qui pousse une personne de 50 ans et plus à apprendre une langue seconde? Qu’est-ce qui fait en sorte que des aînés se retrouvent sur les bancs d’école après toutes ces années? Comment peuvent-ils assurer leur réussite? Quelles sont les motivations qui poussent à apprendre une langue après 50 ans?

Des motivations personnelles poussent à apprendre une langue après 50 ans

Contrairement aux jeunes adultes, qui, en grande majorité, prendront des cours de langue afin d’obtenir une promotion ou bien postuler un emploi qui exige le bilinguisme, ceux qui décident d’apprendre une langue après 50 ans sont plutôt motivés par des raisons très personnelles.

Voici trois des principales motivations qui poussent à apprendre une langue après 50 ans :

  1. Communiquer avec des membres de la famille qui parlent une autre langue

    Que ce soit des petits-enfants nés aux États-Unis ou un beau-fils que votre fille a épousé au Mexique et avec qui vous tenez à entretenir des relations solides et durables, apprendre la langue de ce nouvel être cher dans votre famille vous donnera assurément la motivation de retourner à l’école peu importe votre âge.

     

  2. Surmonter la barrière de la langue en voyage

    Un grand nombre de gens se privent de partir dans leur destination de rêve ou de réaliser le voyage de leur vie pour la simple raison qu’ils ne parlent pas l’anglais ou la langue à destination! Aussi, de nombreuses personnes craignent intensément de passer la douane en anglais! C’est une source d’anxiété extrême pour beaucoup.

     

  3. Stimuler ses neurones et conserver une bonne mémoire

    Saviez-vous que le fait d’alterner d’une langue à une autre au quotidien permet de retarder l’apparition de démence et de maladies neurodégénératives comme l’Alzheimer jusqu’à quatre ans? (pour plus de détails, lisez notre article de blogue : Apprendre une nouvelle langue : un outil pour prévenir la maladie d'Alzheimer). Aussi, il s’agit d’une motivation importante pour beaucoup de personnes en âge avancé qui souhaitent conserver leur cerveau actif et en santé.

 

 Ainsi, les personnes qui décident d’apprendre une langue après 50 ans ont habituellement fait une nette prise de conscience quant à leur besoin. Ils sont très sensibilisés à l’idée d’apprendre une autre langue et ils ont très souvent un désir brûlant qu’ils sont enfin prêts à combler. Tout est une question d’état d’esprit!

Vous aimeriez en savoir plus?

Écoutez le Podcast Mindset 360 de mon ami Paul Rousseau, consultant d’affaires, coach et conférencier. À l’épisode numéro 4, il vous propose une entrevue exclusive avec moi, dans laquelle nous abordons la question : Quel mindset adopter pour apprendre une autre langue après 50 ans?

Participez à l'une des Activités-rencontres gratuites offerte par Évoluciole. Deux d’entre elles abordent justement les sujets discutés dans cet article : Comment surmonter la barrière de la langue en voyage? et J’exerce mon cerveau, j’apprends une langue!

À bientôt!

Lucie Plamondon
Directrice et spécialiste en apprentissage des langues à la retraite

Copyright 2022 © École de langues ÉVOluciole - tous droits réservés.