fbpx

Pour nous joindre : 418-571-0279

3 faits sur l'apprentissage d'une langue seconde

Faites-vous partie de ces apprenants qui s’interrogent sur leur apprentissage de l’anglais? Vous sentez-vous frustré ou découragé par vos progrès? Avez-vous l’impression que vous n’y arriverez jamais et que tout le monde parle mieux que vous?

Cessez de vous en faire… c’est normal! Nous n’apprenons pas tous au même rythme, nous n’avons pas tous les mêmes aptitudes et nous ne bénéficions pas tous de la même exposition à l’autre langue.

Aujourd’hui, je vous présente quelques conseils qui vont vous aider à garder le cap.

 

  1. Confiance ne rime pas avec fluidité

« Tout le monde parle l'anglais mieux que moi »

J’entends souvent cette remarque.

Mais sur quoi vous basez-vous? Comment déterminez-vous qu’une autre personne parle mieux l’anglais que vous?

Certaines personnes ont certainement plus d’aisance à parler en anglais, mais cela ne signifie pas nécessairement que leur anglais est « meilleur » que le vôtre. Ces personnes sont peut-être juste plus confiantes.

La confiance est une merveilleuse qualité. Toutefois, parler avec confiance ne signifie pas toujours que l’on parle correctement. Une personne pourrait parler avec beaucoup d’aisance et faire une foule d’erreurs. Et qu’est-ce que ça changerait, au juste?

Chacun a ses propres objectifs. Certains veulent apprendre l’anglais pour le plaisir d’apprendre, pour pouvoir écouter la télévision ou des films en anglais. D’autres doivent atteindre un niveau très avancé pour des raisons professionnelles. Certains sont fiers de leur accent « à la française ». D’autres aimeraient parler comme un anglophone. Jugez votre performance en vous basant sur vos objectifs personnels et non en vous comparant aux autres.

  1. Les anglophones ne se soucient pas de vos erreurs

« J’ai peur de parler à des anglophones parce que je ne veux pas faire d’erreurs. »

Les anglophones ne se soucient pas de vos erreurs. Ils en font eux aussi! Tout ce qui leur importe, c’est d’arriver à vous comprendre. Personne ne s’attend à ce que vous soyez parfait.

Peu d’anglophones parlent français. Ils sont donc honorés de vous voir faire l’effort de parler leur langue, peu importe le nombre d’erreurs que vous ferez.

Évidemment, il est toujours plus facile de tenir une conversation si vous arrivez à vous exprimer aussi clairement que possible. Continuez de vous pratiquer, continuez de vous améliorer, mais n’ayez pas peur de faire des erreurs!

3. Il s’agit d’un long processus

 « Quand serai-je bilingue? »

Il n’y a pas de réponse simple. Tout dépend de votre niveau de départ, de vos aptitudes, des efforts que vous y mettrez et de la performance désirée. Cela peut prendre des mois, voire des années.

Un bébé n’apprend pas à parler en quelques semaines! De même, il faut se montrer patient avec l’apprentissage d’une langue seconde. Vous ne verrez peut-être pas votre progression de façon aussi marquée que vous le souhaiteriez, mais chaque effort compte et vous arriverez à votre but!

 

En bref, ce qui importe d’abord et avant tout, c’est la pratique! Apprendre une langue seconde, c’est comme développer un muscle. Plus vous l’exercerez, plus il sera fort et moins cela vous prendra d’effort pour performer!

N’attendez plus! Joignez-vous à l’un de nos ateliers de conversation ou d’initiation à la conversation dès maintenant et prenez la route vers l’atteinte de vos objectifs!

Lucie Plamondon Fondatrice, École de langues ÉVOluciole www.evoluciole.com

Vous désirez recevoir de nos nouvelles?
Inscrivez-vous à notre infolettre :

Nous joindre

Pour plus d’information ou pour vous inscrire à un cours ou à un atelier, composez le 418-571-0279 ou remplissez le formulaire ci-dessous.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À partir du 8 mars 2020, nos nouveaux locaux seront à cette adresse :

3125, rue Flaubert, local 111
3125, rue Flaubert, local 111 et 112
Québec

Copyright 2019 © Évoluciole - Conception Web par Eve Drouin-V.